skip to Main Content
Les Huit Erreurs Des Indés. Erreur N°8 : Ne Pas S’entourer Avant D’agir

Les huit erreurs des indés. Erreur n°8 : ne pas s’entourer avant d’agir


Nous voici enfin au terme de cette longue série d’articles dédiés aux erreurs les plus courantes des professionnels indépendants. Si l’énumération a pris le risque d’angoisser les indés déjà installés, elle aura eu le mérite d’établir précisément les « worst practices » les plus notables pour permettre de les éviter ou de les anticiper.

 

Sur Indielex, nous avons concentré notre étude sur les sept grandes erreurs juridiques :

  1. Ne pas mettre les choses au clair avec ses associés
  2. Ne pas choisir le bon statut avant de se lancer
  3. Ne pas prévoir un bon standard de contrat
  4. Ne pas prendre toutes les précautions pour protéger sa création
  5. Ne pas prendre en considération les questions fiscales et sociales
  6. Ne pas préparer la documentation sociale avant l’embauche du premier salarié
  7. Choisir un nom parce qu’il « sonne bien »

 

Omettre les autres types d’erreur serait omettre que la vie de l’entreprise est d’abord une vie commerciale dans laquelle le juridique a une part (heureusement) mineure. La huitième erreur envisagée dans nos colonnes est ainsi une ouverture sur un biais psychologique propre à tous les indépendants : en tant qu’indépendant, nous sommes convaincus que nous pouvons tout faire nous même.

 

C’est la huitième erreur des indés. Il est nécessaire de reconnaitre que non seulement l’indé ne peut pas tout faire tout seul mais, plus encore, que certaines choses peuvent être mieux faites par des tiers.

 

Plutôt que de s’enfermer dans une approche de « consommateur de services » contraint par les circonstances, l’indé doit au contraire constituer une réelle « business team » autour de son projet avec laquelle il pourra collaborer sur chaque problématique. En ayant une approche collaborative du développement d’entreprise, l’indé s’évitera les incompréhensions et les ralentissements qui peuvent avoir un impact direct sur son activité.

 

La confiance réciproque et la capacité à résoudre les problèmes au fur et à mesure est impérative dans la constitution de cette « business team« . L’expert-comptable, l’avocat, le banquier, l’assureur ou encore le conseil en propriété industrielle, tous sont des acteurs essentiels qui doivent pouvoir être interrogés autant que de besoin et en particulier à chaque instant important du développement de l’entreprise, et en particulier avant que les problèmes ne surviennent.

 

Pour choisir les membres de sa « business team« , il n’y a cependant ni miracle ni secret. L’indé pourra se tourner vers les interlocuteurs qui lui sont recommandés par ses proches ou solliciter de ses propres conseils une recommandation, rechercher sur Internet l’offre qui lui paraît la plus adaptée… Pour ne pas être débordé par son choix, l’indé devrait rencontrer plusieurs partenaires potentiels et rechercher avant tout chez eux l’expertise dans le domaine concerné et la disponibilité.

 

C’est avec fierté que nous achevons cette première série d’articles autour de la création d’entreprise. Nous espérons que cette première série aura pu susciter des vocations et éviter quelques faux pas aux jeunes entrepreneurs!

 

Importance stratégique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top