skip to Main Content
Le Prix De L’Innovation Du Barreau De Paris Remis à SoftLaw

Le Prix de l’Innovation du Barreau de Paris remis à SoftLaw

Ce jeudi 3 décembre avait lieu la remise des Prix de l’Innovation par l’Incubateur du Barreau de Paris, à la Bibliothèque de l’Ordre des avocats. Cet évènement a été l’occasion d’échanges entre professionnels du droit et start-upers, professionnels des nouvelles technologies, qu’ils soient chefs de projets, concepteurs ou développeurs.

 

 

SoftLaw, lauréat du prix de l’Innovation non-avocat

 

SoftLaw a été fondé par Mathilde et Guénaël Amieux, deux associés qui ont été formés par The Family, investisseur leader pour les start-ups en Europe.

 

SoftLaw a créé un outil dédié aux cabinets d’avocats et conçu pour leur permettre de gagner du temps dans la lecture et l’analyse de nombreux documents volumineux.

 

En pratique, par le biais d’algorithmes d’extraction prédéfinis, Softlaw met en avant les informations que recherchent les avocats dans certains contextes métier précis.

 

Si cet outil n’exempte pas l’avocat d’une lecture exhaustive et attentive des documents, il lui permet cependant de pouvoir débuter son processus d’analyse en accédant aisément aux informations les plus pertinentes.

 

Le text mining permet ainsi de limiter le temps consacré à un travail à faible valeur ajoutée pour consacrer l’effort principal sur le cœur de métier de l’avocat.

SoftLaw
Sandrine Morard et Guénaël Amieux, cofondateurs de Soft Law

 

Le lien fort entre innovation juridique et droit de l’innovation

 

Alors que le climat est à la défiance face à l’innovation et aux révolutions auxquelles est exposé l’ensemble des professions, défiance dont le terme « ubérisation » est devenu le symbole, les membres du jury et les lauréats ont insisté avec optimisme sur la place essentielle de l’humain dans la prestation de services à haute valeur ajoutée et sur les moyens d’adaptation dont disposent des professionnels hautement qualifiés.

 

Loin de proposer une standardisation – low-cost – des solutions, les participants ont répété leur attachement à l’empathie, à l’intuition, à la volonté et au sens stratégique dont seuls peuvent faire preuve des acteurs engagés dans leur projet.

 

L’innovation juridique permet ainsi de développer des catégories de services, autrefois délaissées car peu rentables, tout en réduisant les coûts, ce qui permet de démocratiser l’accès au droit en maintenant les garanties nécessaires à la sécurité juridique.

 

Cette modification du marché du droit implique pour les avocats et les juristes un investissement conséquent dans le droit de l’innovation mais aussi dans la compréhension des technologies dont la réglementation et les enjeux demeurent mal connus. De la sorte, ils pourront accompagner les pionniers de l’innovation, pour garantir la sécurité de leurs solutions et la qualité de leurs services.

 

L’Incubateur du Barreau de Paris, premier incubateur d’Europe dédié aux prestations de service juridiques

 

L’Incubateur du Barreau de Paris a été créé le 1er janvier 2014 avec le soutien de l’Ordre des avocats du Barreau de Paris. Son travail de réflexion participative l’invite à confronter les avis des avocats, des juristes, mais aussi des entrepreneurs et des spécialistes de l’innovation en vue de promouvoir l’innovation juridique.

 

L’Incubateur accompagne ainsi des start-ups dans l’évolution de leurs projets et est devenu un acteur incontournable sur le sujet des « legal techs » et a vocation à accompagner l’essor de legal start-ups telles Legalstart ou Captaincontrat.

 

L’Incubateur récompense chaque année depuis 2014 un projet innovant d’un acteur économique intervenant sur le marché du droit. Les lauréats non-avocats peuvent ainsi être des entreprises s’adressant au grand public ou les créateurs d’un outil utile à la transformation du métier d’avocat.

Prix de l'innovation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top